Comme tout le monde, mon disque dur est rempli de séances photos qui ne seront jamais publiées et celle qui va suivre a bien failli rester à vie dans les méandres de mon PC portable. Je vous rassure, il ne s’agit pas de photos honteuses, d’un mauvais réglage d’appareil photo ou encore d’un maquillage complètement foiré. Bon j’avoue, sur certaines photos on aperçoit une (ou deux) bretelle(s) de soutien-gorge, mais si ces photos datant de décembre 2014 n’ont jamais été publiées, c’est parce que je souhaitais passer à autres choses.


À l’ouverture de ce blog, je pensais remplir « Joue-la comme Nina » de galeries photos : un moyen de me faire plaisir, d’avoir des challenges et pourquoi pas d’intéresser les lectrices et les lecteurs. Mais très rapidement, je me suis lassé de ce genre d’article et la représentation du travestissement m’a longuement trotté dans la tête. Faire des photos c’est bien, mais quel est l’image et le message que je fais passer avec un « air de pin-up » par exemple ? Pour tout dire, j’ai souvent eu l’impression qu’on ne retenait de moi que mon aspect. Un peu lassant quand on essaye d’aller au-delà de la représentation et être plus dans l’art de vivre. Alors voilà, la rengaine des photos du weekend et le désir de faire passer quelques messages et conseils, m’ont éloigné des simples galeries photos. La photographie devait être un outil pour illustrer mes propos, plus qu’un média superficiel, voire narcissique.

Avec le recul, je dois bien avouer que ces petites galeries « superficielle » me manquent. Faire des photos c’est toujours un mini challenge en soi. Il faut combiner pas mal de compétences comme le maquillage, la mode, la créativité et bien sûr la photographie. En ce moment, ce sont des passions que je n’ai hélas plus le temps de mettre pleinement en œuvre. Car réaliser une galerie de photos, c’est selon moi plus simple à faire qu’une vidéo, qu’ »un cliché du genre » ou encore fournir une variété de photos pour « l’instant T« . Alors pour compenser ce manque de temps, les galeries sont un excellent moyen d’assouvir mes passions.

Pour la fameuse représentation, je me dis maintenant qu’il faut trouver un juste équilibre. Ce n’est pas en publiant de temps en temps quelques galeries que mes propos vont se retrouver étouffés par mon image. Certes, tout comme un roman graphique il y a des personnes qui ne regarderont que les « images », et ça je ne peux pas y faire grand-chose. Mais pour le reste, c’est à moi de varier mes contenus et de trouver un moyen de concrétiser mes projets plus importants : série de vidéos, articles de fond, maquillages artistiques et j’en passe.

 

Partager :