Avec la chute des températures et la pluie, les journées sont en ce moment plutôt moroses. Pour contrecarrer les plans de l’automne, je vous propose un maquillage sorti tout droit d’un drapeau LGBT. J’avoue, ce n’est pas le genre de makeup que vous allez porter à un séminaire d’entreprise. Mais à un match du Football Club de Nantes, ça peut le faire. De même, il faut trouver la bonne tenue et je pense que la robe bleu marine à pois blanc n’était pas la meilleure idée… Quoique, je suis certain qu’Andy Warhol aurait apprécié la combinaison.

La réalisation du chef d’œuvre

L’ensemble du maquillage des yeux a été réalisé à l’aide de la palette Electric d’Urban Decay. Après, avoir barbouillé mon teint et déposé une base sur l’ensemble de ma paupière, j’applique le fard TRASH (une jaune qui pète) sur le coin interne de ma paupière. Ensuite, je pose le fard FREAK (un vert flashy) sur l’autre partie de la paupière, et je balaye l’ensemble du creux de la paupière avec la couleur SLOWBURN (un orange sur vitaminé). Au cas où le FREAK se serait adouci avec le passage du SLOWBURN, je n’hésite pas à remettre une couche de ce vert flashy pour faire intensifier le centre de ma paupière. Je passe ensuite dans le ras de cil inférieur où j’y dépose le fard FRINGE (un joli bleu-vert). Dans la muqueuse, je garde toujours mon FRINGE, sauf que cette fois-ci je mélange le fard avec une goutte d’eau pour l’intensifier et avoir une excellente tenue. Je termine par un trait de liner au noir intense, et une couche de mascara sur les cils inférieurs et supérieurs. Allez les Canaries !

Et comme un dessin vaut mieux que mille mots, voici mes explications avec un gif animé :

Makeup-UD-Electric-1

Les photos du tableau

Partager :