Ce blog n’a pas encore un an et voilà qu’il change déjà de nom. Mais comme vous le savez peut-être en me suivant sur XXY.fr ou en regardant ma vidéo sur le choix des prénoms, je n’utilise plus vraiment de pseudonyme féminin. Hormis sur quelques réseaux sociaux où changer Nina Lolilove est impossible, la place est maintenant à Kevin, mon véritable prénom. Autant dire qu’avoir un blog au sympathique nom de « Joue-la comme Nina » commençait à me peser légèrement sur la conscience.


Joue-la comme Nina
La logique aurait voulu que je renomme le blog en « Joue-la comme Kevin », mais je ne sais pas, cela manquait de personnalité et d’originalité. Pour rester dans le même ton, le blog a même était nommé en « Joue-la comme une fille » le temps d’une journée. Peu importe, ce n’est pas très vendeur et pire encore, ce titre était selon moi sexiste. Comme s’il fallait porter une robe, du maquillage et des talons pour définir une fille. D’autant qu’une des volontés de ce blog est de casser les stéréotypes du genre et toutes les dérives qui en découlent : sexisme, code vestimentaire et j’en passe. Alors avoir un slogan qui affichait clairement une notion de genre était en opposition avec l’esprit du blog.

Joue-la comme une fille
Comme pour un bon film, le titre d’un blog doit être original et en adéquation avec son contenu. J’adore les jeux de mots et les calembours, si ce n’était pas aussi lourd pour mes interlocuteurs et mes lecteurs je pourrais en faire constamment. Autant vous dire que lorsque mon esprit a trouvé « Un genre ou l’autre » mon blog ne pouvait plus s’appeler autrement. Certes, transformer « un jour ou l’autre » en « un genre ou l’autre » n’est pas le jeu de mots le plus fulgurant de l’histoire. Mais je trouve que ce slogan correspond parfaitement au blog. Je ne vais pas faire une longue explication de ce titre, juste que sur « Un genre ou l’autre » on balaye d’un revers de la main les codes du genre qu’il soit vestimentaire, comportemental, sociétal, et d’autres adjectifs finissant en « al ». Il y a bien sûr d’autres significations, mais je vous laisse la liberté de les interpréter.

Partager :