Choisir correctement son soutien-gorge n’est pas une étape évidente pour bon nombre de travestis. Entre la taille, le bonnet et les formes, il y a de quoi faire des erreurs et les idées préconçues sont légions. D’ailleurs, ces errances ne sont pas inhérentes aux travestis et aux personnes transgenres. Car 70 à 80% des femmes ne portent pas la bonne taille de soutien-gorge. Plutôt rassurant, n’est-ce pas ? Mais attention, ce n’est pas une excuse pour porter un soutif qui entaille vos épaules, vous tire sur le dos, ou encore qui se fait la malle au moindre mouvement. On parle de la santé de vos roploplos et du confort dans votre soutien-gorge, alors suivez le guide !

Mesurez la circonférence de votre tour de dos

Pour cette mesure, c’est comme à l’armée, il faut un être debout et bien droit(e). Ensuite, placez votre mètre à ruban bien à plat au-dessous de votre poitrine. Afin de ne pas fausser la mesure, il faut éviter de trop serrer le mètre ou pas assez. D’ailleurs, à la place du mètre à ruban vous pouvez utiliser une ficelle qu’il faudra mesurer après avoir repéré votre circonférence.

Kevin Lecomte - Choisir son soutien gorge 05

Profitez-en, c’est extrêmement rare de me voir en lingerie.

À l’aide du tableau ci-dessous, vous obtenez la taille de votre soutien-gorge :

Tableau taille de soutien-gorge

Moi par exemple, je fais 78 cm de tour de dos, je dois donc prendre un soutien-gorge en taille 95.

Mesurez la circonférence de votre tour de poitrine

Toujours debout et bien droit(e), placez le mètre à ruban au niveau de la pointe de la poitrine (sur les tétons pour faire simple). Il faut garder le mètre bien droit pour qu’il passe sous les aisselles, les omoplates et sur les tétons. Ce n’est pas toujours simple, alors n’hésitez pas à vous faire aider.

Kevin Lecomte - Choisir son soutien gorge 06

C’est quand même improbable ce genre de photo.

Ensuite, il faut calculer la différence entre le tour de votre poitrine et le tour de votre dos, afin d’obtenir la profondeur de votre bonnet :

Tableau taille de bonnet

Toujours avec mon exemple, je fais 90 cm de tour de poitrine. Avec mon tour de dos à 78 cm, j’obtiens donc : 90 – 78 = 12 cm. Il me faut un bonnet A.

Qu’on se le dise toutes ces mesures sont sans artifices. Si vous comptez rajouter un sac de riz, vos chaussettes de football et bien sûr vos prothèses en silicone, il faut les prendre en compte dans la mesure de votre bonnet. Si par exemple, je rajoute mes prothèses, j’obtiens un tour de poitrine de 96 cm. Je calcule ensuite la taille de mon bonnet : 96 – 78 = 18 cm. Avec mes prothèses, mon prochain soutien-gorge sera un 95C. Le principe est simple !

Exemple de prothèses avec les faux seins en silicone en forme de goutte d’eau :

faux-seins-en-silicone-goutte-d-eau 3Que ferait un travesti sans une paire de faux seins ? Il existe bien des alternatives, comme des chaussettes remplies de riz ou des ballons d’eau mais, entre nous, une authentique paire de faux seins en silicone reste bien plus crédible. Glissés dans le soutien-gorge, ils donnent un volume très convaincant et la texture est hyper agréable !

La forme « goutte d’eau » est une forme très réaliste. Vous pouvez bien sûr choisir votre bonnet, du A au D, en fonction de votre silhouette mais aussi de vos goûts.

Travesti.fr – Faux seins en silicone, goutte d’eau du bonnet A au D

Les bretelles : réglages et choix

Même si les bretelles ne sont responsables que de 20% du maintien de la poitrine, le réglage de celles-ci ne doit pas être négligé. Tout d’abord, oubliez les bretelles trop fines, elles ont la fâcheuse tendance à marquer les épaules en les cisaillant. Les modèles à bretelles larges sont un excellent choix. Et mieux encore : les bretelles avec des coussinets en gel qui sont confortables et évitent les glissements de celles-ci.

Après le choix des bretelles, il y a surtout leurs réglages ! Trop serrées elles coupent vos épaules, pas assez elles glissent. Le bon compromis est de pouvoir glisser un doigt entre l’épaule et la bretelle et que celles-ci soient bien plaquées entre la poitrine et l’épaule. Un autre moyen de vérifier la tension de vos bretelles se situe au niveau du dos. En effet, de dos le soutien-gorge doit former une ligne horizontale sans remonter.

Kevin Lecomte - Choisir son soutien gorge 01

Je suis libre sans mes bretelles !

N’oubliez pas de réajuster les bretelles entre les lavages, et je dirais même à chaque essayage de votre soutien-gorge. En effet, entre les élastiques qui se détendent et les clips de réglages qui bougent, il y a de quoi perdre vos alignements les plus précis.

Le saviez-vous ?

De très nombreux soutiens-gorge possèdent des bretelles amovibles. Alors n’hésitez pas à opter pour des bretelles plus confortables, transparentes ou encore avec de magnifiques trass. Beaucoup de combinaisons sont possibles, autant en profiter !

Les agrafes et leurs secrets

Les agrafes, c’est bête comme chou : elles servent à fixer votre soutien-gorge. Mais encore faut-il les attacher correctement ! En effet, il ne faut pas céder à la facilité et agrafer votre soutien-gorge par l’avant. Vous savez, en positionnant le système de fermeture sous votre poitrine pour le tourner ensuite vers l’arrière. L’attacher de cette manière va déformer les armatures de votre petit chouchou et le rendre inconfortable au bout de quelques essayages. L’astuce est de vous pencher en avant pour bien placer votre poitrine dans les bonnets, puis d’agrafer votre soutien-gorge dans le dos au prix de quelques contorsions des bras.

Vous l’avez certainement remarqué, le système d’attache de votre soutien-gorge possède plusieurs agrafes. Idéalement, celui-ci doit être attaché au deuxième cran. Si votre soutien-gorge est à la bonne taille, cette position vous permet de n’être ni trop compressé ni trop mobile et surtout d’avoir de la marge en cas de perte ou de gain de poids. Pour faire simple et être à l’aise dans votre soutif, il faut pouvoir y glisser deux doigts entre la ceinture et votre dos.

 

Kevin Lecomte - Choisir son soutien gorge 03

Et ils font même des agrafes à l’avant maintenant. Les fous !

Le saviez-vous ?

rallonges agrafes 2Il existe des rallonges pour soutien-gorge qui permettent de gagner entre une à deux tailles de soutien-gorge. Idéal pour les personnes transgenres qui ne trouvent pas toujours leurs tailles dans les magasins. Ce n’est pas toujours simple de trouver un 100A ou B dans votre magasin préféré. Alors qu’avec une ou deux rallonges, on transforme un 95A en 100A très facilement.

Amazon – Lot de trois rallonges pour soutien-gorge

Choisir le bon modèle de soutien-gorge

Il existe de très nombreux modèle de soutien-gorge : triangle, bandeau, push-up, balconnet et j’en passe. Si bien qu’il n’est pas toujours simple de savoir quel modèle choisir en fonction de sa poitrine et surtout de sa tenue. Voyons ensemble quelles sont les caractéristiques des principaux modèles de soutiens-gorge :

Le balconnet

Ce soutien-gorge permet un décolleté profond en dévoilant la naissance de la poitrine. Il maintient les seins grâce à ses armatures, donnant à votre poitrine une forme arrondie et rebondie. Le soutien-gorge idéal pour galber les petites poitrines et faire pigeonner les plus fortes.

Kevin Lecomte - Choisir son soutien gorge 02

Rembourrage naturel ou chaussette ? Moi, j’ai choisi !

Le triangle

Sans armature, c’est certainement le plus confortable, mais à réserver aux poitrines les plus menues. Son maintien étant assez faible, il faut l’oublier si vous possédez une forte poitrine.

Le push-up

Avec son rembourrage ce soutien-gorge permet de rehausseur et recentrer votre poitrine. Les seins ainsi rapprochés procurent un décolleté plus généreux et font gagner du volume. Il est particulièrement approprié aux poitrines les plus petites qu’il galbe avec panache.

Exemple de soutien-gorge push-up avec le Magic Bra :

magic-bra-soutien-gorge-maxi-push-upChez les travestis, le Magic Bra est plus connu que le loup blanc. Ce soutien-gorge « magique » permet de réaliser un effet de décolleté convaincant pour donner l’impression d’une poitrine volumineuse. Pour ce faire, il suffit de resserrer les pectoraux en serrant le Magic Bra à l’aide des agrafes frontales.

Le Magic Bra existe en cinq coloris : beige, noir, rouge, rose et bleu ciel.

Si vous souhaitez en savoir plus quant à son sujet, n’hésitez pas consulter cette vidéo qui lui est consacrée.

Travesti.fr – Magic Bra : soutien-gorge maxi push-up

Le minimiseur

À l’inverse du push-up, il y a le minimiseur qui enveloppe la poitrine en la resserrant, tout en évitant de la comprimer. Un soutien-gorge à réserver aux poitrines les plus fortes : bonnet D ou plus.

Le Bandeau

Avec ou sans bretelles, il est parfait pour les tenues dégageant les épaules : bustiers, robe sans bretelles et autres tops aux cols très larges. Ce soutien-gorge est plutôt adapté aux petites poitrines (bonnet A, B ou C), mais beaucoup moins aux plus fortes.

La brassière

Ce soutien-gorge sans armatures et très confortable est conçu pour maintenir la poitrine des sportives. Ce n’est pas celui qui fera des merveilles sur une tenue sophistiquée, mais en mode sportwear, c’est l’idéal.

Kevin Lecomte - Choisir son soutien gorge 04

Vive le sport ! Oui, oui même avec mes bijoux de stars !

Le soutien-gorge auto-adhésif

Je ne pouvais pas terminer ce tour des modèles de soutien-gorge sans parler des soutiens-gorge auto-adhésifs qui ont fait la gloire d’Amandyne avec son fameux décolleté. Avant d’être consacré à la création d’un décolleté chez les travestis, ce soutien-gorge a été créé pour obtenir un effet seins nus en galbant et en augmentant la poitrine au passage. Sans couture et invisible, il est le compagnon idéal pour les robes dos-nu et les robes de mariée.

Exemple de soutien-gorge auto-adhésif avec le Freebra :

freebra-soutien-gorge-auto-adhesifLe Freebra est un grand classique du décolleté travesti. Rendu célèbre par la non moins célèbre méthode « Amandyne », le Freebra permet de rapprocher les pectoraux, dessinant un sillon entre les seins. D’ailleurs, en utilisant plusieurs Freebra, le décolleté se dote aussi d’un beau volume.

Ce soutien-gorge peut également être utilisé pour porter une robe bustier ou semi-transparente. Sans bretelles et couleur chair, ce soutien-gorge auto-adhésif est des plus discrets !

Travesti.fr – Freebra : soutien gorge auto-adhésif

Le saviez-vous ?

Les soutiens-gorge sont des articles très délicats avec leurs dentelles, armatures et élastique très sensibles aux chocs et aux températures. Il est donc préférable de les laver dans un filet à linge, à froid et si possible avec un programme de linge délicat.

Partager :